Pâte à tartiner végane façon Christophe Michalak

Pour cette gourmandise absolument diabolique ! Je me suis directement inspirée de la recette de pâte à tartiner de Christophe Michalak. J’en ai fait une version végane et allégée en sucre (mais il y en a quand même beaucoup, donc à consommer avec modération ! 😉 )

Ingrédients :

Pour le praliné noisette :

  • 90 g de sucre (blond complet bio ici)
  • 120 g de noisettes torréfiées sans leur peau
  • Une pincée de sel

Pour le Gianduja :

  • 200 g de chocolat noir végane de bonne qualité
  • 150 g de noisettes torréfiées sans leur peau
  • 100 g de sucre glace (on peut obtenir du sucre glace en mixant du sucre très très finement)
  • Une pincée de sel

Pour finir :

  • 10 g de poudre d’amande
  • 10 g de cacao amer
  • 1 CC d’huile de pépin de raisin

DSC_0698

Préparation :

Le praliné noisette :

  • Afin de dégager leurs arômes, torréfier la totalité des noisettes (270g) au four préchauffé à 180° pendant 20-25 minutes jusqu’à obtention d’une couleur foncée (pour la peau.. L’intérieur doit être doré !).
  • Sors-les du four, laisse-les refroidir et débarrasse-les ensuite de leurs pellicules en les frottant dans un torchon propre.
  • Fais fondre le sucre en poudre en caramel (Ne remue surtout pas avec un ustensile ! Fais seulement remuer la casserole de temps en temps pour que ça soit homogène)
  • En fin de cuisson, rajoute une pincée de sel (le sel, c’est dans la recette originale.. Mais j’ai oublié de le faire et c’était bon quand même) puis étale le en une couche fine sur du papier sulfurisé. Lorsque le caramel est froid, casse-le en morceaux.
  • Mixe les 120 g de noisettes torréfiées avec le caramel jusqu’à ce que le mélange devienne onctueux (ça peut être long je te préviens.. Donc fais des pauses régulières pour le salut de ton robot, sinon gaffe à la surchauffe !).

Le Gianduja :

  • Fais fondre le chocolat noir au bain marie (oublie le micro-onde, c’est le MAL !).
  • Mixe les 150 g de noisettes torréfiées avec le sucre glace, une pincée de sel, puis ajoute le chocolat noir fondu et mixe de nouveau quelques minutes.

Détail qui peut avoir son importance, mais perso, je mixe toujours mes préparations chaudes au mixeur plongeant en inox ou dans le blender en verre. Je préfère éviter le plastique pour ce genre de choses, d’autant que mon robot est vieux et pourrait contenir des BPA (qui se libèrent dans la nourriture quand c’est chaud).. D’où l’intérêt aussi de faire des pauses quand on doit mixer longtemps une préparation !

 

La pâte à tartiner :

  • Mélange le praliné noisette et le Gianduja avec la poudre d’amande, le cacao amer et l’huile de pépin de raisin.
  • Mixe le tout quelques minutes jusqu’à obtention d’une belle texture de pâte à tartiner ! MIAM !!

DSC_0692

A priori, elle se conservera plusieurs mois (mais chez nous, elle ne tiendra pas plus de quelques jours quelques semaines !) à température ambiante dans un pot bien fermé (ici, bocal Le Parfait -euh je veux dire « chut chut pas de marque »- de 50cl, contenance parfaite pour les proportions de la recette).

DSC_0699

 Juste après la mise en pot.. Miam ! (un peu trop liquide.. j’avais mis ça sur le compte de la chaleur à ce moment-là.. mais regarde la suite)

DSC_0711

Après un peu plus d’une heure au frigo, elle a pris une texture parfaite (et la garde même en dehors du frigo !) – Tu peux aussi constater que depuis hier, le pot a pris une sacré claque (on dit merci aux crêpes en famille ! 😀 )

Papa cobaye la trouvée bien meilleure que toutes les pâtes à tartiner du commerce qu’on a pu tester, et aussi bonne que la pâte à tartiner artisanale de notre chocolatier 😉 (que l’on n’achète plus puisqu’elle contient du lait)

Et sinon, mon papa l’a trouvée un peu trop sucrée, mon frère pas assez. Comme quoi, les goûts et les couleurs !

Bon app’ !!

Edit du 22/06 : nous sommes 4 jours après la préparation de la recette, et il ne reste pas grand chose dans le pot (bah quoi….) Et quand j’ai demandé à papa cobaye à quelle fréquence je devrais la préparer d’après lui, il m’a dit : « quand il n’y en a plus ! » Je sais pas toi, mais j’ai l’impression que ça va finir par coûter cher en noisettes cette histoire !

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s